News | Le groupe | Discographie | Download | Tribute Bands | Maiden On Tour | La Vierge de Fer | Liens | Contact | Guestbook

En vrac

Line-up actuel

Ex membres

Le groupe

Groupe

 

    Iron Maiden, groupe de Heavy Metal à la musique extrêmement puissante tout en étant des plus mélodique, a une longue histoire derrière lui. En effet, le groupe, à la fin de cette année, fêtera ses 30 ans d'existence ! Petit retour vers le passé, retraçons l'histoire du groupe depuis sa fondation par le bassiste Steve Harris à aujourd'hui.

    1971 : Steve Harris se procure sa première basse. En 1972, il joint son premier groupe, nommé Gypsy's Kiss. L'expérience sera pourtant de courte durée, puisque Steve quitte la formation en 1973. Plus motivé que jamais, le bassiste intègre un groupe semi pro du nom de Smiler en 1974. C'est là que Steve lancera ses premières compos, dont Burning Ambition (face B du single Running Free) et Innocent Exil (sur l'album Killers). Cependant, la musique de Steve est trop complexe pour ses camarades, et il quitte la formation en 1975. C'est là qu' Iron Maiden voit le jour, nous sommes fin 1975.

En 1976, Dave Murray intègre le combo. Les années qui vont suivrent vont être une période difficile pour Iron Maiden, car d'une part, le punck est en plein essor, et d'autre part, le groupe voit défiler en son sein bon nombre de musiciens différents...
Début 1977, lassé de voir les guitaristes passer les uns après les autres dans la formation, Steve Harris ira jusqu’à engager un claviériste. D’une manière générale, 1977 est une année particulièrement dure pour le groupe, car celui-ci va littéralement exploser, les membres se faisant remercier les uns à la suite des autres sous l’influence du chanteur Dennis Wilcock. Ce dernier quittera la formation du jour au lendemain. À la mi-77, seuls Steve Harris et Dave Murray restent sur le navire, rejoints très peu après par le batteur Doug Sampson.

    Mi 1978, la formation intègre le chanteur Paul Di'Anno à la place de Dennis Wilcock. Le 31 décembre 1978, Iron Maiden enregistre le Soudhouse Tape, premier EP du groupe (autoproduit), et qui servira à se promouvoir auprès des maisons de disques.

   En 1980, Tony Parsons (guitare) quitte le groupe, laissant sa place à Dennis Stratton, et côté batteurs, Doug Sampson laisse le relais à Clive Burr. Sortie du premier album du groupe : Iron Maiden. À la fin de 1980, c'est Adrian Smith qui se joint au groupe à la place de Dennis Stratton. (ndr : Adrian s'était déjà vu offrir une place au sein du groupe début 1980 via son ami Dave Murray, mais il avait décliné l'offre, croyant en son groupe de l'époque, Urchin )

    1981 : c'est la sortie du second opus du groupe : Killers. Le Killers World Tour aura été la première tournée mondiale du groupe. Au sein de la formation, Paul Di'Anno se met de plus en retrait, fait une usage abusif d'alcool et de diverses saletés, et est ainsi remercié au profit d'un jeune et talentueux chanteur, issu lui aussi de la NWOBHM, plus précisément du groupe Samson, qui aura partagé quelques années plus tôt des affiches avec Iron Maiden. Ce chanteur se faisait appeler Bruce Bruce, que l'on connaît mieux sous le nom de Bruce Dickinson. Nous sommes fin 1981 lorsqu'il se joint au groupe. Son arrivée au sein de la formation contribuera à augmenter considérablement la notoriété du groupe.

    En 1982 sort The Number Of The Beast, troisième album du groupe, un album résolument plus Heavy, et qui causera des polémiques de part ses références à Satan - sans oublier la pochette de l'album, sur lequel on peut voir Eddie manipuler le diable -. Fin 1982, c'est au tour de Clive Burr de tirer sa révérence. Son remplaçant est Nicko McBrain, qui a notamment joué au sein de Trust. Après son arrivée s'en suivra une longue période de stabilité dans le line-up (de 1983 à 1989).

    Durant ce temps, le groupe de chôma pas, et sorti plusieurs albums : Piece Of Mind en 1983 ; Powerslave en 1984, qui donnera lieu à une tournée mondiale gargantuesque, et dont sera tiré le Live After Death, sorti en 1985. Les albums suivants, Somewhere In Time en 1986 et Seventh Son Of A Seventh Son en 1988, donneront lieu à des expérimentations dans la musique du groupe, notamment par la présence de synthétiseurs.

    1989 : année de repos bien méritée pour le groupe. Enfin pas pour tout le monde : Adrian Smith et Bruce Dickinson profitent de ce répit afin de travailler sur leurs carrières solo respectives.
Sur son premier album solo, Bruce Dickinson fait appel au guitariste Janick Gers, dont nous entendrons parler par la suite. En effet, il joint Iron Maiden en janvier 1990, Adrian Smith ayant quitté la formation pour former son propre groupe. Durant cette même année, Iron Maiden sort l'album No Prayer For The Dying.

    La période 1992-1993 marquera un nouveau tournant pour le groupe. Fear Of The Dark parait en 1992, et Bruce Dickinson s'éloigne peu à peu du groupe, qu'il quittera finalement en 1993 pour se consacrer à sa carrière solo. Ce dernier sera remplacé par Blaze Bayley en 1994.

    L'album The X-Factor sort en 1995. C'est un album puissant au côté sombre, sur lequel Blaze Bayley doit faire ses preuves (ndr : qui sont selon moi réussies, car sa voix se pose très agréablement sur les différentes chansons de l'opus). Pour le 20ème anniversaire du groupe sort Best Of The Beast en 96.
Virtual XI est un album qui sort en 1998. La promo de cet album est assez peu conventionnelle, puisque tournée autour du football, sport de prédilection du Sieur Harris.

    Janvier 1999 : un autre tournant dans l'histoire du groupe, et quel tournant, car c'est le come back inespéré du chanteur Bruce Dickinson, qui ramène dans la foulée le guitariste Adrian Smith dans ses bagages. Blaze Bayley est inévitablement remercié, mais Janick Gers reste dans le groupe. Ce faisant, Iron Maiden est depuis lors un groupe avec trois guitaristes.

    2000 : grande année pour maiden, avec la sortie de Brave New World, un grand disque qui marque de plus le retour de Dickinson. En 2001 sort le live Rock In Rio, apogée de la tournée Brave New World Tour.

    Septembre 2003, sortie de l'album Dance Of Death. Un superbe album, qui contient de la musique très riche, tant par les différents styles abordés que par l'arrangement des musiques. On y retrouve une harmonie excellente entre les trois guitaristes, chose qui avait plus ou moins fait défaut dans son prédécesseur Brave New World. La tournée mondiale relative à cet album donnera lieu à d'excellentes prestations scéniques. (ndr : à noter par ailleurs la sortie du CD/DVD live Death On The Road fin août).

    En 2005, le groupe entame fin mai une tournée mondiale exceptionnelle, suite à la sortie du DVD The Early Days en novembre 2004. Cette tournée est un retour aux sources, le groupe n'interprétant que des titres provenant des quatre premiers albums. Ambiance de folie, set-list de rêve, tout est réuni pour les fans, et cela permettra à beaucoup d'entres eux de voir en live des titres qu'ils n'ont jamais vu, et ne reverront peut-être jamais.

    Fin aout 2006, sortie de l'album A Matter Of Life And Death (ndr: ils aiment les noms simples dans ce groupe...)

Histoire à suivre...